Retour sur la marche

Nous étions 200 hier à battre le pavé arrageois pour mettre en avant l’urgence à agir pour le Climat, dans un contexte très européen. Coloré, motivé, inter-générationnel, le cortège a rebaptisé certaines rues d’Arras tout au long du parcours…

Le texte spécialement mis au point pour cette marche festive :

« Ceci est la 4ème (5ème ?) marche mondiale pour le climat à laquelle participe Arras. Nous espérons que nous n’aurons pas à en faire encore des dizaines avant d’être entendus, car le temps presse, les scientifiques nous le disent, et c’est une révolution énergétique si importante qui nous attend, que le plus tôt sera le mieux.

Bon, pour l’instant, nous n’allons pas nous plaindre d’être ici, il fait beau, et pour en profiter cette marche se terminera à proximité d’un endroit sympa où ceux qui voudront pourront rester un moment, façon auberge espagnole en remerciant ceux qui ont quelques rafraichissements avec eux. Ce ne sera d’ailleurs pas la seule particularité pour aujourd’hui.

Vous le savez sans doute, il y a des élections demain. Depuis hier soir, on n’a plus le droit de faire campagne pour une liste précise, et ça tombe bien, ça n’était pas notre intention. Toutes les organisations politiques qui, les autres fois, pouvaient défiler avec leurs drapeaux, comme ça avait été décidé démocratiquement au sein du collectif, défilent aujourd’hui sans leur drapeau, merci à elles.

Sur le fond, tout le monde a le droit d’avoir des avis différents entre plus et moins d’Europe, quelle Europe, etc.. Du point de vue du climat, nous avons un principe plutôt bien trouvé : « penser globalement, agir localement ».

Préserver le climat, ce sera forcément produire et consommer plus localement. Moins de camions, moins d’avions …. Vous voyez, il n’y a pas besoin de s’opposer à 100 % sur nos diverses conceptions de l’Europe, et de toute manière, ce n’est pas notre problème d’aujourd’hui. Notre problème, c’est le climat, c’est qu’on s’en occupe vraiment, et il n’y a pas besoin d’en dire beaucoup plus en cette veille de scrutin.

En attendant, lundi matin, il y aura des députés européens. Certains pour lesquels nous aurons votés. D’autres, non. Mais tous, même les plus réticents, une fois à Strasbourg, ils seront face à l’obligation d’agir pour le climat. Il n’y a pas le choix, c’est scientifiquement prouvé, il faut absolument qu’à la fin des cinq ans de leur mandat, l’Europe soit sur une trajectoire d’émissions de gaz à effet de serre radicalement opposée à ce qu’elle est aujourd’hui.

Pourquoi on vous parle de ça ? Parce qu’une autre particularité de la marche d’aujourd’hui, c’est que nous avons l’intention de rebaptiser quelques rues et places d’Arras, en juxtaposant des jolies plaques toutes neuves à celles qui existent. D’ailleurs, s’il y a des volontaires pour le faire, y compris des enfants là où ça ne sera pas trop haut, ça pourra être sympa : si ça vous tente, vous n’aurez qu’à être à proximité de la banderole. Et c’est quand même le bon jour pour commencer par le boulevard que nous allons croiser dès le départ : le boulevard de Strasbourg. Nous allons donc nous y arrêter deux secondes, le temps de le rebaptiser d’un nom qui correspond bien à ce que nous attendons du parlement européen : « Boulevard des députés européens mobilisés pour le climat ».

Un grand merci à Marc pour les photos

1 – boulevard de Strasbourg –> boulevard des députés européens mobilisés pour le climat

2 – rue Wacquez Glasson –> rue du dernier glaçon

3 – place des héros –> place des zéro émissions de CO2.

4 – rue de justice –> rue de la justice climatique et sociale

5 – « le beffroi d’Arras, monument préféré des français 2015 » –> « le béchaud d’Arras, monument préféré des gaz à effet de serre 2035 »

6 – rue aux ours –> rue de la banquise fondue

7 – rue de la braderie –> rue de la planète bradée

8 – rue de la gouvernance –> rue de l’écologie populaire

9 – rue du fer à cheval –> rue de la dernière chance

10 – impasse des 5 plaies : impasse des énergies fossiles, impasse de la croissance, impasse du nationalisme, impasse de la résignation, impasse Donald Trump.

11 – rue des fours : rue des prochaines canicules.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :