Nos deux députés votent « pour » le CETA = Ils sont « pour » l’augmentation des gaz à effet de serre

L’assemblée nationale a récemment discuté et adopté le texte du traité commercial avec le Canada (CETA), négocié par l’Union Européenne.

Le collectif a fait part aux deux députés des circonscriptions de la Communauté Urbaine d’Arras , Mme Jacqueline Maquet et M Bruno Duvergé, de son opposition à ce traité. 
Nous attirions leur attention sur le fait que ce traité, en accroissant les échanges commerciaux, augmentera par voie de conséquence les émissions de gaz à effet de serre et que la mise en place d’une juridiction spécifique pour juger les différends investisseurs/ états rendrait plus difficile l’adoption de futures mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

Nous regrettons beaucoup que nos deux députés aient voter l’adoption de ce texte démontrant ainsi qu’ils n’ont pas pris la mesure de la problématique climatique qui impose une réduction rapide et drastique des émissions de gaz à effet de serre.

Vous trouverez ci dessous les deux courriels que nous leur avons envoyés: le premier pour les informer de la position du collectif, le second pour regretter leur vote.

Ce texte doit encore passer au sénat à une date qui n’est actuellement pas déterminée. M Vanlerenberghe, sénateur résidant dans la CUA, a également été destinataire du premier courriels  »  

Courriel envoyé le 12 juillet 2019 0 Mme Maquet, M Duvergé et M Vanlerenberghe et copie adressée aux élus de la CUA le 17 juillet :


Madame, Monsieur

Dans quelques jours, le traité commercial avec le Canada (CETA) sera soumis à votre approbation .

Le collectif arrageois pour le climat tient à vous exprimer son désaccord avec la ratification de ce traité.

Vous n’êtes pas sans savoir que notre planète est en danger à cause des activités humaines et des émissions de gaz à effet de serre qu’elles engendrent. Parmi tous les arguments qu’évoquent les opposants à la ratification, nous en  reprendrons deux, en lien direct avec ce problème.

     Les traités ont pour but d’augmenter les échanges commerciaux entre les pays signataires. C’est, par voie de conséquence, augmenter les émissions de gaz à effet de serre.

     Les traités commerciaux sont obligatoirement traduit dans les législations nationales instituant un droit commercial qui rendra plus difficile la mise en œuvre ultérieure de mesures nécessaires à la lutte contre le réchauffement climatique.

Vous avez donc aujourd’hui un choix à faire: privilégier les intérêts économiques (et notamment celles des multinationales) ou œuvrer à la préservation  de notre planète.

Si vous approuvez ce texte, vous porterez donc de lourdes responsabilités: celle de contribuer à l’augmentation des émissions et de rendre la lutte plus difficile.

Nous vous demandons donc de vous opposer à la ratification du CETA et de tous les traités commerciaux à venir.

Recevez nos salutations citoyennes

Le collectif arrageois pour le climat.

Courriel adressé à Mme Maquet et M Duvergé le 28 juillet 2019 :

Madame, monsieur,

Par votre vote du mardi 23 juillet, vous avez soutenu le CETA et permis que l’assemblée nationale l’adopte.

Par votre vote, vous avez fait le choix clair de continuer à porter un peu plus atteinte à la planète contribuant à l’augmentation des gaz à effet de serre et à rendre plus difficile la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est une lourde responsabilité que vous avez prise.

Le collectif arrageois pour le climat déplore ce choix lourd de conséquences et apportera la publicité nécessaire pour faire connaître votre vote à nos concitoyens.

Recevez nos salutations citoyennes

Le collectif arrageois pour le climat.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :