billet d’humeur : Choc économique après la pandémie

 » Il va y avoir un choc économique terrible et durable sur du temps long qui se produit et va durer. Le monde d’après selon Macron n’aura pas lieu. Déjà les salariés pourraient être obligés de travailler 60h par semaine (ordonnances prises dans le cadre de la loi d’urgence) pour combien de temps ? « 

Il va y avoir un choc économique terrible et durable sur du temps long qui se produit et va durer. Le monde d’après selon Macron n’aura pas lieu. Déjà les salariés pourraient être obligés de travailler 60h par semaine (ordonnances prises dans le cadre de la loi d’urgence) pour combien de temps ?

Le gouvernement parie sur la croissance, malgré leur intelligence, supérieure au commun des mortels, car eux savent et détiennent le pouvoir (je vous laisse imaginer notre degré de culture et d’intelligence) face à ces oligarques ; ils ne se rendent même pas compte et surtout en pleine pandémie et choc économique qu’il n’y aura plus de croissance, c’est fini et ça fait quelques années que c’est fini et qu’ils sont accrochés à cette certitude, comme des moules à leurs rochers, c’est vous dire. Et Bruno Lemaire, ministre de l’économie et son collègue Gérald Darmanin, ministre des Comptes Publics, expliquent en chœur que la France devra rembourser la dette qui est désormais abyssale plus profonde que l’endroit le plus profond de l’océan Atlantique, mais sans augmenter les impôts. Si ce n’étaient pas de hauts représentants du gouvernement, on se tordait de rire, comme devant un film comique. Mais là on peut suspecter un manque de clairvoyance (doux euphémisme) aigu de la situation.


Les conséquences de ce choc économique sont l’extrême interdépendance des économies. « Les chaines de production (…) produisent une segmentation transnationale des stades de production : recherche/développement, design, extraction des matières premières, production des composants, assemblage, commercialisation. » 
« Apple, par exemple, a 200 sous-traitants qui fournit la firme : Chine 39 %, Taïwan et Asie du Sud-Est 23 %, Japon 16 %, situés dans 24 pays. Les sous-traitants d’Apple s’approvisionnent sur le marché mondial (matières premières et composants). Cet exemple est valable pour les secteurs de l’électronique, électrique, automobile et habillement. Autre exemple, Nike qui a des sous-traitants dans 40 pays, s’approvisionne dans 11 autres pays concentrés au Vietnam, en Chine et en Indonésie. »
« Des chaînes transcontinentales structurent aussi le marché mondial des produits pharmaceutiques. »


Même le secteur de l’aéronautique, stratégique est désormais segmenté depuis les années 2000 environ. Airbus à un nombre impressionnant de sous-traitants et des usines d’assemblage en Chine et aux États-Unis.
Je pense que vous avez compris vers quoi nous nous dirigeons, sans plus d’explication.Alors pour le monde d’après, il est fondamental de relocaliser des secteurs entiers d’industries que nos gouvernements successifs n’ont pas empêché, voire même encouragés, désobéir aux traités de l’Organisation Mondiale du Commerce, aux traités européens, ce qui induit de retrouver notre souveraineté et de décider qui fait quoi et nationaliser les secteurs stratégiques ; abandonner les traités transcontinentaux : Mercosur, Tafta et refuser les prochains qui s’annoncent ou, solution radicale, quitter l’Union Européenne pour retrouver notre souveraineté budgétaire et de faire financer nos dépenses publiques par la Banque de France au lieu d’emprunter sur les marchés financiers depuis 1973 que Valery Giscard d’Estaing, ministre de l’Économie d’alors de Georges Pompidou.


Pour réussir ce retournement à 380 degrés de notre politique de développement, il faut penser humain, écologie et économie, en mettant l’économie au service de l’humain et de l’écologie, donc TOUT est à refonder.


Avant 2022, il serait fortement souhaitable que les formations politiques qui se disent se classer à gauche, cessent de bomber le torse, car pour certaines, elles n’ont plus rien à bomber et ont des difficultés pour être sous respirateur, car tous pris par les patients atteints du Covid et mettent leur ego de côté. Qu’elles se mettent enfin autour d’une table et sérieusement discuter de « l’astéroïde geocroiseur » économique et écologique qui va s’abattre sur notre planète.


Christophe DARGENT 

avec extraits du Monde Diplomatique de juin 2020 de Philip  S. GOLUB

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑